Que faire en cas de BLOCAGE émotionnel ?

Prendre rendez-vous
navigate_before
Que faire en cas de BLOCAGE émotionnel ?

Date de publication : 27/12/2022

« Je n’arrive plus à faire face à ma peur de …. » « Je suis toujours à bout de nerfs. » « Je suis souvent triste et mélancolique.» «Quand je m'ennuie, je me précipite sur l'alcool.» « Quand je me sens seul(e), je me jette sur la nourriture.» Et si vous aviez un blocage émotionnel ?
Qu’est-ce qu’un blocage psychologique ? Comment s’apercevoir qu'on a un blocage émotionnel ? Pourquoi le blocage émotionnel se produit-il ?
Et surtout, comment traiter un blocage émotionnel ?
Nous verrons ici comment le gérer.

Au cours de notre vie, il nous est arrivé à tous, à un moment ou à un autre, de devoir faire face à un blocage émotionnel. On se retrouve alors envahi par une sensation nous donnant l’impression qu’une barrière est là et qu’elle nous empêche d’avancer.

Un blocage émotionnel vous empêche de ressentir, d'exprimer ou de « vivre » vos émotions. Il vous empêche d'agir adéquatement.

Il peut être dû à divers facteurs, tels que des traumatismes passés, des croyances limitantes ou des modèles de comportement appris.

Les blocages émotionnels peuvent se manifester de différentes manières. Nous en aborderons quelques unes.
Vous pourrez également compléter la lecture de cet article par l'article concernant les bagages ou les fardeaux émotionnels. Deux autres articles vous donneront aussi des solutions : "Comment "guérir" de vos problèmes émotionnels ?" et "Comment MODIFIER un COMPORTEMENT que l’on n’aime PAS ?"

Qu’est-ce que les émotions et à quoi ça sert ?

Une émotion, qu'est-ce que c'est ?

Les émotions font partie de nous et sont une réponse de notre système physiologique à des situations ou des événements internes et externes.

Une émotion est une « énergie » qui est là pour passer un message ! C’est une invitation à l’action. Elle nous indique aussi si nos besoins sont ou pas satisfaits.
Le décodage des émotions est un travail proposé en thérapie.

Il n'est pas possible de présenter toutes les émotions ici mais regardons déjà les 6 émotions principales :
♥ La peur nous dit : "Attention tu n’es pas prêt. Il y a un danger. Fais du mieux que tu peux : fuis ou fais le mort si c’est trop dangereux pour combattre ! » Il est nécessaire de mieux se préparer.
♥ La colère : "Repousse ça ! C'est pas bon pour toi, mais tu peux le gérer" Il est nécessaire de défendre ses limites.
♥ La tristesse : "C'est fini, laisse tomber et passe à autre chose ..." Une introspection et une acceptation "engagée" sont nécessaires.
♥ Le dégoût : "Détourne toi ! C'est toxique pour toi !" Il est nécessaire de rejeter au loin l'élément toxique.
♥ La surprise : « Ça alors, c’est nouveau. Observe ! » Une prise de recul et une circonspection sont nécessaires.
♥ La joie : "Continue à faire ça, c'est bon pour toi !" S'enrichir et partager sont les meilleures actions possibles.

Lorsqu'on s'y intéresse, on peut se rendre compte qu'il n'y a pas d'émotions positives ou négatives comme on a l'habitude de l'entendre, mais uniquement des émotions qui nous invitent à réagir pour notre bien.
Il y a surtout des émotions agréables à vivre et d’autres plus désagréables.

Tous les êtres humains ressentent des émotions, de manière plus ou moins intense et plus ou moins ajustée.

Les émotions affectent notre apprentissage, notre motivation, notre comportement et notre communication avec les autres.


Sur la base des émotions principales simples, tout au long de notre expérience humaine, nous élargissons sans cesse notre gamme émotionnelle, avec des émotions complexes telles que la culpabilité, le ressentiment, la honte ou la jalousie ...

Apprendre à reconnaitre, à vivre et à « agir » les émotions, lors des différentes situations que la vie nous réserve, nous permet d’éviter le blocage émotionnel.
Cette éducation est fondamentale. Elle est souvent l'objet de quelques séances en thérapie.

Les différentes phases de l'émotion

On peut décomposer le déroulement d'une émotion en 3 phases :
1- Le cerveau analyse et interprète ce qui arrive (à un niveau inconscient).
2- Le corps se prépare à réagir (toujours à un niveau inconscient) et agit de façon plus ou moins appropriée .
3- Il y a une décharge émotionnelle (hormones, tremblements, cris, pleurs ou autres). On ressent alors des sensations. Ce n'est qu'à partir de cette phase que l'on peut commencer à pouvoir "nommer" ce qui se passe.

Cela signifie que le corps peut déclencher instinctivement une alerte au vu de quelque chose que la conscience n’a pas encore saisi.
Cela se déroule en quelques millisecondes.
Par exemple : Quand vous apercevez une forme qui ressemble à un serpent, avant même de vous en rendre compte, votre cerveau l'analyse et l'interprète comme un danger potentiel. Il prépare alors le corps à agir en fuyant le danger. C'est seulement après cela que vous pouvez ressentir qu'il y a eu une montée d'adrénaline, qu'il peut y avoir des tremblements ... et que vous faites un saut en arrière.
Et à ce moment vous pouvez vous rendre compte que vous avez peur.

Avec de l'entrainement (souvent suite à de nombreuses expériences), il est possible de tempérer l'instinct afin d'avoir une action (ou plutôt une réaction) plus adéquate.
C'est d'ailleurs tout l'objet de la régulation émotionnelle.


ET la régulation émotionnelle, ça s'apprend par exemple avec un thérapeute !

Quand est-ce qu'une émotion pose problème ?

Dans tous les cas, le corps a besoin de réagir.
Si jamais on ne réagit pas en conséquence à l'émotion, ou si l'une des trois phases n'a pas pu correctement se dérouler, alors cette émotion est "bloquée".

Si on ne fait rien du message envoyé par l'émotion (soit parce qu’on ne le reconnait pas, soit parce qu’on essaie de le nier), ça dure et l’émotion même peut se transformer en un sentiment qui se généralise (stress, angoisse, anxiété, etc) sans origine identifiable.


Par exemple, si vous vivez une perte et que vous ne vous autorisez pas à vivre la tristesse qui permet au corps d'intégrer et de passer à autre chose, elle peut se transformer en un sentiment de déprime.
Ou encore, si vous subissez une agression et que vous ne pouvez pas réagir pour repousser ce qui arrive, ça peut créer un sentiment de blocage.
Et ce blocage peut déclencher le traumatisme.

Une clé essentielle pour éviter ces états de blocage et leur faire face est déjà d’accepter les émotions désagréables.
Cela s'apprend. Bien sûr il est nécessaire d’avoir une éducation émotionnelle.
Nous le travaillons souvent en thérapie pour permettre aux patients d’être à l’aise avec ses émotions.

Qu’est-ce qu’un blocage psychologique ?

Un blocage psychologique (pensée bloquée, comportement répétitif, ou bien sûr émotion "figée") est avant tout quelque chose que l’on ressent.
Vous avez la sensation d’une lutte intérieure, d’une résistance dans votre vie, de quelque chose qui n’est pas fluide.
Par exemple, pour les comportements répétitifs, cela se traduit par la procrastination, par l'auto-sabotage, ...

Quels sont les types de blocage psychologique ?

Un blocage mental provient de pensées vécues comme des certitudes, où la personne a un point de vue bien arrêté sur la réalité, s’attache à des concepts mentaux figés, encore appelés croyances limitantes ou messages contraignants. Une émotion y est toujours attachée.
Un blocage comportemental est relatif à quelque chose que la personne n’arrive pas à faire, qui ne se traduit pas en action concrète (par exemple lors de procrastination ou auto-sabotage). Ou le contraire, quelque chose que la personne n’arrive pas à s’arrêter de faire (par exemple TOC ou addiction).
A l'origine de tout ça, on retrouve souvent des sentiments de peur et d’insécurité, accompagnés d’une mauvaise estime de soi. Donc le blocage peut aussi être étiqueté de blocage émotionnel.

En fait, vous pouvez vous rendre compte que tout blocage a une dimension émotionnelle. Un noeud émotionnel semble s'être créé.
Si cela n'est pas clair pour vous, un thérapeute pourra vous aider à l'identifier, afin d'aller plus loin.

Qu'est-ce qu'un blocage émotionnel ?

Un blocage émotionnel est une barrière que nous nous mettons inconsciemment à un moment donné, qui nous empêche de penser et de ressentir clairement. C’est-à-dire qu’il nous empêche de progresser et d’avancer à travers les différentes étapes de la vie.


Le blocage émotionnel est un mécanisme de défense de notre cerveau qui nous empêche de ressentir les émotions normalement.
La plupart du temps nous ne savons pas comment gérer ces situations.
Tout le monde, à un moment donné de sa vie, a vécu un blocage émotionnel.
Nous verrons plus tard pourquoi et quand un blocage émotionnel a pu s’installer.

Certaines personnes peuvent mener leur vie normalement, mais à un moment donné, elles perçoivent que quelque chose ne va pas. Ne pas pouvoir penser clairement, ne pas savoir quoi dire ou être confus(e) peuvent être des indicateurs de blocage émotionnel. Nous détaillerons les symptômes plus loin.

Certains peuvent mener à bien leurs tâches en milieu de travail sans problème, cependant, lorsqu’il s’agit de se mettre en relation ou d’établir une relation affective, le blocage surgit.

“Une émotion ne cause pas de douleur. La résistance ou la suppression d’une émotion cause de la douleur.” F. Dodson

Le blocage émotionnel "est" un endroit en nous où ça ne circule pas, il n’y a aucun mouvement, c’est "rigide" (cela peut très bien se traduire dans le corps par des symptômes somatiques). Pourtant, l’émotion veut sortir, c’est dans sa nature d’émotion de circuler.
Il y a à cet "endroit" à la fois l’énergie de l'émotion qui veut sortir et l’énergie pour contenir cette même émotion.
Du coup, rien ne bouge pas, mais l’énergie dépensée est double ! Donc on se sent mal.

Quand le blocage émotionnel est réactivé, le manque d’assurance et de confiance en soi apparaît alors, et nous empêche d'aller jusqu'au bout de ce que l'on souhaite.

Si le blocage s’instaure dans vos relations, le manque de confiance en soi vous mènera alors à ne pas vous montrer tel que vous êtes vraiment.
Vous tenterez de mettre un masque sur votre visage pour gagner en assurance, un masque qui plutôt que de vous protéger ne fera en réalité que cacher le véritable fond du problème.

Le blocage émotionnel n’affecte pas toujours tous les domaines de notre vie ; en d’autres termes, on peut souffrir d’un blocage par rapport à notre travail, mais pas forcément dans le domaine personnel ou amoureux. Le blocage émotionnel peut donc affecter les compétences cognitives, les émotions et le comportement d’un domaine spécifique comme le travail, l’amitié, la famille ou l’amour, et pas d'un autre.

Quand un blocage émotionnel peut-il se mettre en place ?

Et bien comme nous l'avons vu plus haut, cela peut être la cause ou la conséquence de tout blocage psychologique (mental, comportemental ou directement émotionnel).

Souvent, nous oublions que la compréhension de tout ce que nous vivons nécessite que nous passions d’abord par une meilleure régulation de notre univers émotionnel.

Ainsi, lorsque nous subissons une déception, lorsque nous commettons une erreur, que nous devons renoncer à quelque chose, que nous sommes tristes ou que nous perdons une opportunité, il est courant de céder la place à un blocage pour ne pas avoir à “éprouver” la douleur de cette émotion négative auquel ce type d’événement est associé.

Comme nous l'avons vu plus haut, l’émotion ne demande ni à être évitée, ni à être contrôlée. Juste à être vécue, traversée et à nous permettre d'avancer.
Sauf que pour les raisons évoquées ci-dessous, le système se protège. Il y a un refoulement (quand on met nos émotions sous le tapis) voire une répression (quand on les enferme dans la cave) de la mémoire émotionnelle.

Nous vivons dans une société qui sacrifie les émotions, qui les considère comme inconvenantes, inutiles. Elles “gênent”.
Par exemple, si vous exprimez une émotion de tristesse et que l'entourage à ce moment là ne trouve pas ça "logique" ou "OK pour eux", vous les verrez être gênés, déstabilisés ou encore vous dire que vous avez un "sérieux" problème et que vous devriez travailler sur vous et apprendre à "gérer" votre tristesse .........

Les émotions sont alors considérées comme un obstacle plus qu’autre chose, ce qui fait que beaucoup de gens ont dans leur vie des difficultés émotionnelles.
On en arrive à des absurdités à chercher à “contrôler ses émotions”, “gérer ses émotions” ou “maîtriser ses émotions”.
Sauf que le problème est que la grande majorité des personnes les contrôlent déjà, en ne voulant pas les vivre et donc en luttant contre. Alors avec le "contrôle des émotions", pas sûr que plus de contrôle soit la solution…(à faire toujours plus de la même chose, on obtient toujours plus de dysfonctionnement).

Le traitement de nos expériences et des émotions associées est la clé du bien-être et de la santé. Si nous ne le faisons pas, nous piégeons l'émotion. Nous sommes face à un mécanisme de défense très commun et à la racine de nombreux troubles anxieux et autres problèmes psychologiques qu’il faut savoir reconnaître et gérer.

L’acceptation est le début de la libération.

La thérapie peut vous apprendre à mieux connaitre vos émotions, à les vivre et à les accepter pour les vivre sur l'instant plutôt que les revivre indéfiniment à travers un blocage émotionnel.

Je vous donnerai quelques solutions plus tard dans cet article.
Voyons d'abord quels sont les signes avant-coureurs les plus courants indiquant un blocage émotionnel.

Quels sont les symptômes d’un blocage émotionnel ?

Le manque de flexibilité est l’un des signes les plus évidents qui montrent que l’on se trouve face à un blocage qui nous retarde dans l’accomplissement de nos objectifs.

Certains signes nous avertissent aussi que nous vivons peut-être un blocage émotionnel :

• Évitement d’activités ou d’événements par peur de mal faire ou de ne pas savoir quoi dire.
Stress continu.
• Peur d’être rejeté.
• Manque de motivation.
• Épuisement physique et mental.
Sensation de vide.
• Difficultés dans le domaine sexuel.
• Minimisation de toutes vos difficultés.
Procrastination.
• Modifications des habitudes de sommeil et d’alimentation.
• Douleurs musculaires, infections, défenses affaiblies, maux de tête (symptômes psychosomatiques)

Un autre signe très fréquent est que les émotions négatives envahissent davantage vos pensées. Vous ne savez jamais dans quelle direction aller.
Vous ressentez tout beaucoup plus intensément, surtout les émotions négatives. Tout ce qui est pessimiste est ressenti de façon beaucoup plus violente qu’avant.
Par exemple, des sentiments comme l’envie, la jalousie et la critique commencent à prendre le contrôle de votre vie.

Le blocage émotionnel peut-il être bénéfique ?

Le blocage émotionnel est bénéfique ... si on n'en reste pas là !

AU départ, un blocage émotionnel peut être activé dans certaines situations pour amortir l’impact d’une situation ou d’un événement négatif qui serait très douloureux pour nous.

Donc le blocage émotionnel est d’abord un mécanisme positif car il nous protège de quelque chose que notre cerveau considère comme « dangereux ».
En réalité, il s’agit d’un mécanisme de défense pour protéger notre esprit de ce que nous pourrions ressentir dans cette situation.
Ainsi, le mécanisme bloque une partie de cette émotion, nous permettant de continuer à vivre avec une certaine normalité dans les autres domaines.
Ensuite, le blocage émotionnel nous permet d’accepter peu à peu ce qu’il s’est passé afin de nous permettre de nous adapter à la situation. Le blocage émotionnel nous permet de prendre notre temps pour traiter peu à peu la situation négative.

Mais ensuite malheureusement, bien souvent, le blocage bloque l’adaptation (qu’il était censé permettre) car nous avons reçu une éducation qui a valorisé « le côté fort de ceux qui ne montrent pas leurs émotions » ou encore nous subissons ce que la société actuelle valorise : le positivisme, le bonheur, et encore les forts pour qui tout va toujours bien.

Comment éviter un blocage émotionnel ?

En travaillant sur la régulation émotionnelle, on évitera de se créer toujours plus de blocages émotionnels. Nous allons voir comment.

ET BIEN SÛR tout le travail psychothérapeutique contribuera à éviter les blocages psychologiques, donc les blocages émotionnels en atteignant une meilleure flexibilité psychologique et en dépassant votre système de croyances limitantes, d'injonctions contraignantes et de biais de pensées.
Ce travail vous servira ainsi à améliorer efficacement et durablement votre bien-être.

Revenons à la régulation émotionnelle.

Qu'est-ce que la régulation émotionnelle ?

Il y a 3 grandes étapes dans la régulation émotionnelle:

1. Identifier et comprendre les émotions = conscience émotionnelle
Il existe une palette d’émotions pour définir ce qu’on ressent. La précision permet de clarifier le ressenti et de mieux identifier ses causes. Aussi, vous serez davantage en mesure d'agir pour apporter des changements et trouver des solutions.

2. Accepter ses émotions en les laissant traverser jusqu'au bout
Bye bye la culpabilité, la honte, le jugement ou la gêne ! Vivez ce que vous avez à vivre. Et ne vous empressez pas de repousser l’émotion qui vous habite.
Apprenez à l’accueillir avec compassion. La compassion est un espace intérieur sécuritaire où vous vous autorisez à prendre des risques et à vous aimer, peu importe ce qui survient.

3. Vous mettre en action par rapport à l'information donnée par l'émotion

Si on écoutait et comprenait mieux nos émotions, on saurait que ce qu’elles nous disent en réalité, c’est de trouver et de mettre en actes des stratégies appropriées pour rejoindre nos besoins non satisfaits.

Comment faire pour ne pas nous créer de blocages émotionnels qui durent ?

Ecoutons nos émotions, et suivons notre instinct et notre intuition.
Il est souvent indispensable de sortir de notre zone de confort, et prendre des risques même si on a peur.
Nous vivons dans une réalité dominée par les changements et l’incertitude constante.
Il n’y a donc rien d’étrange à ce que l’anxiété et le stress soient des baromètres qui reflètent le défi psychologique vécu par une bonne partie de la population.
Il est très facile de se retrouver en proie à une sensation de chaos, à cette impression d’être à la merci des événements externes et de tout voir échapper à notre contrôle. Néanmoins, même si nous avons, devant nous, un océan déchaîné et même menaçant, tout peut mieux se passer si nous parvenons à utiliser nos émotions comme nos guides.

La "gestion émotionnelle" ou plutôt l'apprentissage de la régulation émotionnelle est un canot de secours qui nous permet de mieux faire face à un grand nombre de difficultés.
Tout ceci est une question d'éducation émotionnelle et psychologique.

Comprendre et savoir comment nos grandes capacités fonctionnent nous permet de naviguer sur les aléas de la vie.
Tout ceci est l'objet même du travail en psychothérapie.

Comment traiter un blocage émotionnel avec un thérapeute ?

Vous pouvez essayer vous-même d'éviter les blocages émotionnels et de vous en débarrasser si jamais certains perduraient.
Mais si cela n'est pas facile pour vous, il est conseillé de consulter un thérapeute.
Le traitement psychologique du blocage émotionnel est plus rapide avec un spécialiste en psychologie.

Les techniques thérapeutiques les plus utilisées en pratique clinique pour lever un blocage émotionnel sont la thérapie de la cohérence (TC), l'EMDR, le Focusing, l'hypnose, l'art-thérapie, la thérapie centrée sur les émotions, la thérapie par la conscience et l'expression des émotions (EAET) et quelque fois l'EFT. La thérapie des schémas est appropriée également mais nécessitent plus de séances.
Les thérapies comportementales et cognitives TCC (dont l'ACT Thérapie d'Acceptation et d'Engagement est la plus efficace) et la gestion émotionnelle, voire même la CNV (Communication Non Violente), sont utilisées davantage pour vous permettre d'éviter les blocages émotionnels.

Il est important de noter que l'hypnose ou l'EMDR ou autre ne sont pas des remèdes miracle et ne peuvent pas résoudre tous les problèmes émotionnels de manière instantanée. Si vous êtes intéressé par ces techniques pour gérer vos émotions, il est recommandé de discuter de toutes les options avec un thérapeute qualifié et de travailler avec lui ou elle pour déterminer la meilleure approche pour vous.


Je vais détailler quelques thérapies citées ci-dessus employées au cabinet qui vous permettraient de dépasser vos blocages émotionnels (la seule thérapie non pratiquée au cabinet est l'EFT).

Tous les blocages vous empêchent de pleinement révéler votre potentiel.
Donc si vous ne voulez pas être à l'image de votre passé, il est temps de travailler sur vos schémas répétitifs.

C'est un travail mais cela en vaut la peine.

Pourquoi les blocages peuvent disparaitre avec la thérapie de la cohérence ?

La thérapie de la cohérence permet de neutraliser les apprentissages de vie passés qui créent des problèmes dans le présent. Ce processus est connu aujourd’hui sous le nom de reconsolidation thérapeutique de la mémoire.

"Je ne suis pas responsable de tout ce qui m'arrive, mais je suis responsable de ce que j'en fais." B. Cyrulnik
En sortant de vos comportements ou schémas répétitifs, vous pouvez reprendre un pouvoir sur vous-même. Il est impossible de ne pas avoir eu des apprentissages de notre passé mais ils peuvent ne pas nous déterminer éternellement en travaillant avec une thérapie de reconsolidation de la mémoire, telle que la thérapie de la cohérence.

La thérapie de la cohérence permet de lever définitivement les blocages. Un travail guidé par le thérapeute permet d'atteindre les schémas spécifiques à chaque patient.

La thérapie de la cohérence propose de “désactiver” les circuits cérébraux problématiques causant les symptômes psychiques douloureux (pensées, émotions, comportements problématiques, …) en re-consolidant des circuits “sains” déjà existants. Ceci est un gain de temps et d’énergie puisqu’il n’y a plus à créer de nouveaux circuits compétitifs (comme dans les TCC par exemple).
D’autre part, cette méthode apporte un soulagement profond et pérenne pour les personnes qui, malgré un travail d’acceptation (ACT, …), pouvaient encore souffrir de troubles émotionnels (traumatismes, troubles d’attachement, de la personnalité, obsessions, perfectionnisme, anxiété profonde, …).

La thérapie de reconsolidation thérapeutique de la mémoire, qu'est la thérapie de la cohérence, consiste d’abord en une identification “hautement spécifique et singulière” de vos constructions émotionnelles et cognitives et, si possible, de leur origine profonde. Donc on étudie d'où ça vient.
Puis, vous êtes “entrainé” à faire le lien entre vos situations/symptômes actuels et ces constructions très spécifiques qui agissent souvent de manière non-consciente. C'est l'intégration.
Enfin, nous faisons émerger des expériences émotionnelles profondément ressenties qui vont à l’encontre de vos constructions habituelles et de ses prédictions. C'est la transformation.

Est-ce que l'EMDR permet de lever un blocage émotionnel ?

EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing) est une technique de psychothérapie qui a été utilisée pour traiter de nombreux problèmes de santé mentale, y compris les troubles de l'humeur, les troubles de l'anxiété, les troubles de stress post-traumatique et les traumatismes liés à des événements de vie (tous ces troubles étant liés à des blocages des émotions).
Cette technique utilise des mouvements oculaires et d'autres stimuli sensoriellement équilibrants pour aider à traiter les souvenirs négatifs et à réduire l'intensité des émotions négatives associées.
En général, il semble que l'EMDR est une option thérapeutique utile pour certaines personnes, mais il est important de discuter de cette option avec un professionnel pour déterminer si cette technique est adaptée à vos besoins.

Comment l'hypnose peut vous aider pour le travail des émotions ?

L'hypnose peut être utilisée comme une technique thérapeutique pour traiter les blocages émotionnels, mais il est important de noter que son efficacité varie d'une personne à l'autre. Certaines personnes peuvent répondre très bien à l'hypnose et trouver que cela les aide à gérer leurs émotions de manière plus saine, tandis que d'autres peuvent ne pas répondre aussi bien.
Quand au cours de la séance, on repère que la problématique vient d'une émotion qui n'a pas pu aller au bout du processus, le but va être, grâce à la transe hypnotique, de créer le contexte qui permettra à votre corps de vivre ce qu'il y a à vivre, et de réagir comme il aurait dû.
En "revivant" l'évènement qui a provoqué l'émotion, le corps pourra aller au bout de "l'invitation à l'action" que l'émotion voulait faire passer. Cela peut très bien se faire avec un "scénario métaphorique" de remplacement que l'inconscient créera de toutes pièces dans ce but.
Cela permettra de transformer ce sentiment "bloqué" en une émotion qui se résout et se libère. Du coup le blocage émotionnel disparait.
C'est pour cela qu'il est parfois important et nécessaire de retourner vivre des émotions difficiles en hypnose, afin d'en être ensuite libéré.

Est-ce que l'art-thérapie aide à lever des émotions bloquées ?

L'art-thérapie peut être une approche efficace pour aider les gens à gérer leurs émotions et à surmonter des blocages émotionnels. Elle consiste à utiliser l'expression "artistique" et créative comme moyen pour explorer ses pensées, ses émotions et ses sentiments de manière corporelle.
L'art-thérapie est particulièrement utile pour les personnes qui ont du mal à verbaliser leurs émotions ou qui ont des difficultés à exprimer leurs sentiments de manière verbale.
L'art-thérapie fonctionne parfaitement pour traiter les blocages émotionnels.
Elle est faite pour TOUT le monde car elle s'adapte à tout type de difficulté, même des difficultés cognitives et attentionnelles.

L'hypnose, l'EMDR, le Focusing ou l'art-thérapie sont souvent utilisées en combinaison avec d'autres formes de thérapies plus "longues", comme la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) ou la thérapie d'acceptation et de l'engagement (ACT), pour aider les gens à gérer leurs émotions de manière plus efficace.

Comment les TCC, dont l'ACT, aide à libérer ses émotions ?

TCC (Thérapie comportementale et cognitive) classique
Les émotions et les pensées sont au cœur du travail d'une thérapie basée sur une TCC.
La réaction à un élément externe (ou interne, comme une pensée) va provoquer une série d’événements en chaine, en réponse à ce qui a été perçu, ou à ce que nous avons cru percevoir afin de nous faire réagir.
Une fois la situation évaluée, nous allons agir, réagir ou laisser notre système s’apaiser et retrouver un équilibre.
On comprend alors que la façon dont chacun va évaluer la situation (pensée) va enclencher une émotion et un comportement. Ces perceptions sont, pour la plupart, le résultat d’expériences individuelles conduisant chacun(e) à réagir de façon différente.
Nous aurons ainsi chacun nos propres filtres de perception.
La façon dont nous percevons le monde est orientée par notre culture, notre éducation, nos expériences de vie.

La première étape du processus thérapeutique consistera à prendre conscience de l’existence de ce blocage émotionnel et à rechercher la ou les causes qui peuvent en être à l’origine ainsi que d’autres événements qui ont pu le maintenir et le prolonger dans le temps.

Pour travailler sur le blocage émotionnel, le thérapeute va essayer de travailler sur toute la chaine.
Il évaluera les distorsions cognitives du patient/de la patiente qui pourraient contribuer à le/la maintenir, même si cela peut être douloureux.
L’ajustement de ces distorsions cognitives permettra de créer des « chaines » pensées-émotions-comportements plus efficaces et moins douloureuses.

Pourquoi l’ACT est la TCC la plus efficace face aux émotions ?

L'ACT (thérapie d'acceptation et d'engagement) est une approche psychothérapeutique qui vise à aider les personnes à mieux faire face aux émotions difficiles et à s'engager dans des actions qui sont en accord avec leurs valeurs et leurs objectifs de vie.



L'ACT se concentre sur l'acceptation de l'expérience présente telle qu'elle est, plutôt que sur la résistance ou l'évitement de cette expérience (ce que la TCC classique a malheureusement tendance à faire).

Nous avons toujours tendance à éviter, avec une sorte d’obsession, ce qui nous trouble, nous fait du mal, nous préoccupe…
Nous sommes très habiles pour éviter les émotions qui gênent, sans savoir que cela ne fait que les intensifier encore plus.
Et plus on repousse les émotions désagréables moins on peut les comprendre et plus elles vont revenir.
La solution est qu'il ne s’agit pas d’éviter, mais d’accepter.

La vie est pleine de défis, de virages du destin et de complications auxquelles personne ne s’attend. Personne, parmi nous, n’a de contrôle sur une bonne partie de ces événements, mais nous avons bien un pouvoir : nous adapter. Et les émotions sont là comme sources d’information.

Vous ne contrôlez pas vos émotions, ceux sont des messagères. En revanche, grâce à l’information, vous pouvez vous adapter par vos comportements. Chacune de vos réactions doit avoir un objectif : vous adapter à ce qu’il vous arrive.


L’adaptation n’est pas synonyme de reddition ou de résignation : il s’agit de répondre de façon adéquate pour continuer à avancer avec équilibre, intelligence et résilience.

L'ACT sera ainsi efficace pour éviter les blocages émotionnels en vous aidant à développer une meilleure adaptation à la vie. Elle vous aidera à renforcer votre résilience et votre capacité à faire face aux difficultés de la vie.

Comment la thérapie centrée sur les émotions permet de se libérer du blocage émotionnel ?

La thérapie centrée sur les émotions (TCE) est un type de thérapie validé de façon empirique et qui aide les gens à identifier, vivre, exprimer, accepter, réguler, comprendre et transformer une large gamme d’émotions.
Il s’agit d’une modalité thérapeutique fonctionnant avec succès dans un cadre de thérapie individuelle, de couple ou familiale.

La thérapie centrée sur les émotions aide les gens à se libérer de schémas nocifs de communication.
Dans l’espace sécurisé du cabinet de thérapie, les clients peuvent apprendre à exprimer leurs émotions de manière saine.
Cela crée un sens de rapprochement renforçant le processus de communication et facilitant les échanges à long terme.
La thérapie devient ce faisant un environnement de guérison en elle-même et par elle-même.
Non seulement les patients acquièrent des connaissances concernant leurs émotions mais ils les vivent et travaillent aussi dessus dans l’espace de l’ici et maintenant.

Les émotions représentent une adaptation et sont saines. Les émotions peuvent toutefois faire surface en lien avec les circonstances de vie en cours ainsi qu’avec celles des expériences passées.
Dans la thérapie, vous pouvez apprendre à distinguer ce que vous ressentez et pourquoi. Cela peut guider la manière dont vous souhaiter répondre lorsque les émotions surviennent.
Si vous remarquez par exemple que vous avez une forte réaction due aux vestiges du passé, cette prise de conscience peut vous guider à répondre plus calmement que si vous n’aviez pas cette conscience.
En outre, la thérapie centrée sur les émotions peut vous aider à comprendre la sagesse derrière les émotions, car elles nous disent ce à quoi nous attachons de l’importance.

Au lieu d’exprimer violemment vos émotions ou d’essayer de repousser ou de supprimer des émotions pénibles, vous pouvez apprendre grâce à la TCE à vivre vos émotions, à décoder ce que disent vos émotions, et à décider consciemment de la manière de répondre lorsque des émotions désagréables surgissent.

En quoi la thérapie des schémas peut vous libérer des émotions bloquées ?

La thérapie cognitive centrée sur les schémas ou thérapie des schémas, aide les gens à identifier et remplacer leurs schémas inadaptés par d’autres plus sains.

Les schémas sont des manières autodestructrices de penser, de ressentir et de se comporter. On considère que ces schémas se développent lors de la petite enfance, à partir de besoins non satisfaits, et qu’ils deviennent les prismes à travers lesquels les gens voient le monde.



Lorsqu’un schéma est activé, vous avez l’impression que quelqu’un « vous pousse à bout ». Les schémas sont des croyances profondément enracinées qui nous conduisent à réagir de manière excessive ou à surcompenser pour nous empêcher de nous sentir blessés.
Les façons dont nous tentons d’éviter inconsciemment les réactions "schématiques" peuvent malheureusement s’avérer problématiques.
En fait, les gens ont en général tendance à s’engager dans des méthodes d’adaptation renforçant inintentionnellement ces schémas.
Si je pense par exemple que les autres me rejettent, je ne vais pas m’ouvrir à eux. Puis, parce que je ne m’ouvre pas, les autres me rejettent.
Cela renforce alors la croyance que les autres me rejettent.
Dans ce processus, les croyances inadaptées deviennent des prophéties ne pouvant que s’accomplir et qui résistent au changement.

Comment la thérapie des schémas fonctionne ?
1. Évaluation : identification des schémas sous-jacents inadaptés.
2. Prise de conscience émotionnelle ou expérimentale : notez les schémas activés dans la vie quotidienne.
3. Modification du comportement : remplacez les schémas et comportements inadaptés par de meilleurs.

Au cabinet, nous prenons le temps de déterminer les schémas "ancrés" chez vous et en les travaillent cela permet de les libérer et donc de libérer les blocages émotionnels.

Comment une thérapie en "gestion" émotionnelle peut aider ?

L'idée n'est pas de gérer vos émotions mais de les réguler.
C'est donc une thérapie d'apprentissage de la régulation émotionnelle.
Sur le plan émotionnel, l’accent est mis sur la rééducation émotionnelle et sur le réapprentissage des émotions, tant négatives que positives.
L’autorégulation émotionnelle, l’expression émotionnelle et l’évaluation des situations émotionnelles sont également des aspects que je vous aiderai à évaluer pour des situations ultérieures.

En complément de tout cet apprentissage émotionnel, le fait de ressentir davantage d’émotions positives permettra de débloquer d’autres émotions, ce qui vous aidera à mieux gérer les événements. En effet, il s’agira de planifier votre routine pour réaliser des activités qui vous feront ressentir des émotions positives.

J'espère que vous avez pu trouver déjà quelques solutions dans cet article pour aborder vos blocages émotionnels.

Auteur : Karine BIAVA (2022)
Psychothérapie et Art-thérapie à Peymeinade 06 530

Si vous sentez que vous avez besoin d’aide pour ne plus souffrir avec certaines émotions, ne plus être bloqué dans certaines situations et vous sentir libre de vivre votre vie, vous pouvez entreprendre des séances de thérapie pour solutionner durablement votre mal-être.
N'hésitez pas à prendre rendez-vous.
La théorie est une chose, en profiter vraiment en est une autre.

D'autres articles sur ce sujet dans le BLOG ? Regardez ici.

Cet article vous a plu ? Si vous voulez échanger sur cet article, je le ferai bien volontiers avec vous. Pour ceci vous pouvez utiliser le formulaire de contact.